Aller au contenu principal

Mairie de Joganville

Dans la Presqu’île du Cotentin, à quelques kilomètres de Sainte Mère Église et des plages d’Utah, Joganville compte plusieurs bâtiments à l’architecture traditionnelle : deux manoirs présentant des éléments défensifs, deux moulins et une église, le long du sentier des douaniers et des chemins du Mont Saint-Michel, le GR 223.

Joganville est très facilement accessible, étant bien relié à la Nationale 13 par un échangeur complet situé à proximité.

Un artisan potier, deux artisans menuisiers et deux exploitations agricoles constituent le tissu économique de ce village au cadre de vie préservé.

Mairie de Joganville

8 rue de la Mairie
50310 JOGANVILLE

Horaires d'ouverture :
mardi : 9h30-11h30

Contacts :
Tél. : 02.33.21.58.96
e-mail : mairie.joganville@orange.fr

Le Maire de Joganville est Gilles SCHMITT

Les sites remarquables

Église Saint Vigor

Une partie de la nef remonterait au XIe siècle, le chœur date du XIIe, les chapelles du XVIIe. Les deux gisants en calcaire (MH) datent du XIIIe siècle et représentent des chevaliers. Ils sont placés verticalement et encadrent la façade principale qui contient en son centre un portail de style roman. Un gisant représente un chevalier avec une épée, l'autre un chevalier avec un écu et une lance. Les chapiteaux romans, la Vierge à l’Enfant en bois polychrome du XIXe siècle et plusieurs tombes dans l’enclos du cimetière constituent autant d’éléments remarquables.

 

Manoirs fortifiés d’Auberville et de La Cour (bâtiments privés)

Le manoir d’Auberville a été construit au XVIe siècle. Le bâtiment principal est flanqué d’une tour ronde et de plusieurs éléments défensifs : une tour à pans coupés avec échauguette à l’arrière, des bouches à feu au niveau de la cave, des grilles à plusieurs fenêtres. Une porte monumentale de la fin du XVIe ou du début du XVIIe est décorée de divers motifs et surmontée d’un blason, totalement buché à la Révolution.
Le manoir de La Cour remonte pour les parties les plus anciennes à l’époque médiévale. Le corps de logis principal présente une façade du XVIIe siècle.
 

En savoir +