Aller au contenu principal
13 décembre 2019

Le Transport à la Demande (TàD) s'étend aux communes limitrophes de Cherbourg-en-Cotentin à l'été 2020

Après 6 mois d’expérimentation en 2019, le service de Transport à la Demande (TàD) va être étendu à 10 communes périphériques de Cherbourg-en-Cotentin à l’été 2020. Objectif : favoriser la mobilité des habitants dans des zones peu desservies par les transports.

En juillet 2019, l'agglomération a expérimenté sur le Pôle de Proximité de La Saire un nouveau mode de transport : La Saire TàD. Le principe était simple : un véhicule desservant 22 points d'arrêts sur 3 communes permettait aux habitants de rejoindre Tourlaville et le réseau urbain pour le prix d'un ticket de bus. Les trajets pouvaient se réserver quelques jours ou même une heure à l’avance depuis une application dédiée (La Saire TaD), le site internet ou le standard de Zéphir. 

Ce dispositif a atteint ses objectifs : en 5 mois il a séduit près de 4 200 voyageurs. Moins coûteux et plus souple qu’une ligne fixe régulière, ce système de transport a aussi permis de mesurer ses usages et les différentes attentes des habitants, que ce soit en période estivale ou en période scolaire.

80 arrêts pour 11 communes à l'été 2020

Face à ce succès, l’agglomération souhaite pérenniser ce service et l’ouvrir à l’été 2020 aux communes limitrophes de Cherbourg-en-Cotentin.

Ainsi le TàD sera reconduit sur le Pôle de Proximité de La Saire et sera étendu pour 8 autres communes :

  • 3 communes déléguées de La Hague : Urville-Nacqueville, Tonneville et Flottemanville-Hague
  • 5 communes du Pôle de Proximité de Douve et Divette : Nouainville, Martinvast, Tollevast, Sideville et Hardinvast.

Au total, trois véhicules desserviront près de 80 arrêts du lundi au samedi. Les usagers pourront ainsi, selon leurs envies, rayonner sur ces communes ou rejoindre Cherbourg-en-Cotentin et son réseau de transport.